Les savoyards, montreurs de lanterne magique

Posté par Patrice Guerin le 13 juin 2022

Colporteurs 1 Porteur d’eau, chaudronnier, marchand de moutarde, arracheur de dents, etc.

Avant le milieu du XIXe siècle, la population était très majoritairement rurale. Les colporteurs proposaient un large éventail de produits correspondant à leur spécialité : des livres, des bulletins, des journaux, des images d’Épinal, des estampes, et des spectacles de lanterne magique pour ne parler que des métiers en rapport avec notre sujet*.

VOIR : Montreurs de lanterne magique

Colporteurs 2 Homme orchestre, marchand de coco, ramoneur, écrivain public, montreur de lanterne magique, etc.

En France : on dénombre 46 colporteurs en 1611, autorisés à transiter et à vendre dans certaines villes et régions. Leur nombre passe à 3 500 en 1848, date qui constitue l’apogée du métier. Un édit royal de 1723 exige que les colporteurs sachent lire et écrire, qu’ils soient inscrits sur un registre de la généralité du lieu, et qu’ils portent une plaque distinctive ; mais la plupart des colporteurs, aussi analphabètes que peu enclins à payer les taxes liées à leur profession, sont inscrits comme « trafiquants » dans les actes notariés et paroissiaux. (Wikipedia)

Colporteurs 3 Homme, femme et enfants des montagnes de la Savoie, vers 1800.

« Les habitans de la Savoie ressemblent à peu près à ceux de la vallée de Chamouni. Placés entre l’Italie et la France, ils s’y répandent en quantité tous les ans au retour de la saison : chaque famille envoie an moins un de ses membres chez l’étranger. (Si ce n’est même une famille entière avec femme et enfants).

Colporteurs 4  Gravure intitulée “Les Plaisirs du Jour”, famille savoyarde, 1769.

La misère du pays, et le peu de ressources qui s’y trouve, les forcent à cette émigration momentanée. Nous les retrouvons dans toutes nos grandes villes, faisant, pour un salaire modique, les travaux les plus désagréables. Ils sont ordinairement ramoneurs, décrotteurs, commissionnaires, petits marchands porte-balle, ou montrent la lanterne magique. 

Colporteurs 5  Gravure extraite du livre Le Voyageur de la Jeunesse, par Pierre Blanchard, tome premier 1809.

Leur fidélité et leur bonne foi sont généralement connues. Ils sont aussi renommés par leur sobriété et leur économie. Cette dernière qualité les rend souvent intéressés ; mais on ne peut regarder comme un vice ce désir de gagner, dans des hommes qui ne veulent amasser que pour porter à leurs pauvres familles. Ils renferment soigneusement le produit de leurs sueurs dans une petite bourse de cuir qu’ils attachent à leur ceinture. Pour grossir ce petit trésor, ils se refusent presque le nécessaire. Ils se réunissent plusieurs ensembles, afin de vivre à meilleur compte, et se contentent des alimens les plus grossiers. La paille compose souvent tout leur lit. 

VOIR : Une séance de lanterne magique chez les Grandpierre

Colporteurs 6   Colporteur, par Gavarni, milieu du XIXe siècle.

Mais cette vie dure et triste, à côté même des asiles du luxe le plus recherché, ne semble pas altérer leur gaîté et leur bonheur ; elle ne parait même pas leur inspirer le désir d’une existence différente. Ils se reposent au pied des palais, aperçoivent toute la pompe des riches et n’en reportent pas moins dans leurs montagnes les mœurs simples qu’ils avaient en les quittant. »

Source : Le Voyageur de la Jeunesse, par Pierre Blanchard, tome premier 1809.

Colporteurs 7  Reconstitution d’un colporteur du XIXe siècle par Patrice Guérin.

Dans son livre “Les Savoyards, montreurs de lanterne magique” édité en 2016, Roger Gonin précise : « ces saltimbanques ne représentent qu’une faible partie de cette émigration saisonnière qui quittait leur contrée six mois de l’année pour le plat pays : en Flandres, France, Allemagne, Hollande, Angleterre, mais aussi Italie et Espagne. » Pour plus d’informations CLIQUER ICI.

VOIR : Projections et Colportages, la lanterne magique au XVIIIe siècle - Le colporteur d’images de Renaud PERRIN

 

_______________________

* Dans les années 1780, plusieurs Molteni venant de Lombardie sont répertoriés comme marchands de baromètres à Paris.

 

 

Publié dans Gravures et Chromos, Lanternes magiques, Projections pour Spectacles | Pas de Commentaire »

Séances de projection à la lanterne magique

Posté par Patrice Guerin le 9 mai 2022

1 BNFspectacle

Conférence Projection dans le cadre de l’exposition Visages de l’exploration au XIXe siècle à la BNF.

Ce spectacle restitue les projections de lanterne magique qu’utilisaient les explorateurs du XIXe siècle pour faire le récit de leurs découvertes.

2 BNFspectacle  Collections Société de Géographie BNF.

Une quarantaine de photographies originales provenant du fonds de positifs de projection des collections de la Société de géographie déposé au département des Cartes et Plans de la BNF seront présentées au cours de cette séance avec, pour certaines, les commentaires de l’époque en voix off.

VOIR : MOLTENI et les photographiques de la Société de Géographie

3 BNFspectacle   Titre du spectacle en cinq tableaux.

1 - Jean Chaffanjon Voyage aux sources de l’Orénoque – Conférence faite le 18 novembre 1887.

2 - Lucien Fournereau Les ruines khmers du Cambodge siamois – Conférence faite le 16 novembre 1888

3 - Fernand Foureau Touaregs Azdjers – Conférence faite le 27 avril 1894.

4 - Gabrielle Vassal Mes trois ans d’Annam – Conférence faite le 16 novembre 1911.

5 – Jules Verne Le Tour du Monde en 80 jours – Livre publié en 1872.

4 BNFspectacle

Cette conférence projection à la lanterne magique se déroulera gratuitement à deux dates :

• BNF : 24 mai 2022 de 18h30 à 20h. Quai François Mauriac, 75006 Paris – Petit auditorium. Réservation ICI

• Société de Géographie : 2 juin 2022 de 17h à 18h15. 184 boulevard Saint-Germain 75006 Paris.

5 BNFspectacle Il est recommandé de se présenter en avance, environ 20 minutes avant la manifestation.

VOIR : Séance de Lanterne Magique au musée Guimet

 

 

Publié dans Evenements, Images projetees, Projections pour Spectacles | Pas de Commentaire »

Projecteur Le Mondial Maison de la Bonne Presse

Posté par Patrice Guerin le 26 février 2022

Le Mondial 01  Ne quittez pas Paris sans venir visiter la Maison de la Bonne Presse”.

En 1935, à l’occasion de la foire de Paris, la Maison de la Bonne Presse présente dans ses locaux un certain nombre d’appareils de projection dont “15 modèles d’appareils pour la projection de vues sur verre ou sur gélatine”. Parmi eux, “les plus modernes appareils pour la projection des Films-Stop”.*

VOIR : Histoire de la Maison de la BONNE PRESSE

Le Mondial 02Projecteurs Filmostop N°4 et “Le Mondial” 1935.Logo BP

Le projecteur “Le Mondial” ou “Mondial B.P.” est un Super-Filmostop capable de projeter une image de 4 mètres de base à une distance de 25 mètres. Il est principalement utilisé dans les amphithéâtres ou les salles de spectacle accueillant un public nombreux. Un pied articulé, solidaire de l’appareil permet de le poser n’importe où. Une poignée en bois située à l’arrière facilite le transport.

VOIR : Projecteurs Filmostop Maison de la BONNE PRESSE

Le Mondial 03Trois projecteurs ”Le Mondial” Bonne Presse de couleurs différentes.

Tout comme les petits modèles Filmostop, Le Mondial existe en différentes couleurs. Il est probable que le modèle gris ait été repeint en “gris artillerie” car la plaque sur lequel figure le logo est peinte ainsi que la poignée en bois. Dans la notice ci-dessus, le logo est placé sur le côté alors que sur les appareils photographiés, il se trouve à l’avant vers le haut.

Le Mondial 4a  Le Mondial 04b  Projecteur “Le Mondial” Bonne Presse ouvert. 

Pour accéder à l’intérieur, il faut ouvrir le couvercle situé sur le dessus, verrouillé par un petit loquet. Certains modèles ultérieurs ont été équipés d’une porte latérale. A l’intérieur se trouve une ampoule à vis de 250 W / 220 V. À l’arrière de l’ampoule est placé un miroir convexe destiné à renvoyer la lumière vers l’objectif. Devant l’ampoule se trouve un condensateur ouvert équipé de deux lentilles bi-convexes de 70 mm de diamètre.

Le Mondial 5a  Publicité de 1923 Le Mondial 05bCuves à eau.

Pour dissiper la chaleur dégagée par l’ampoule et ne pas abimer les films souples, le projecteur peut recevoir une cuve à eau à la place du passe-vues pour plaques de verre. Celui-ci doit être fermé, de préférence, pour éviter l’évaporation trop rapide du liquide.

Le Mondial 06aA gauche châssis pour vues 8,5x10cm. A droite dérouleur pour film 35mm. Le Mondial 06b

Ce projecteur de vues fixes peut utiliser des “Films-Stop*” en bobine de film 35mm et des vues sur verre au format 8,5x10cm, ainsi que des vues 45×107 et 6x13cm. avec châssis adaptés. Il est équipé d’un passe-films vertical, fixe, permettant de faire défiler le film. Un cache amovible possède deux ouvertures de 18x24mm ou de 24x24mm. De plus il peut être équipé d’un châssis va et vient pour plaques 8,5×10 cm.

Le Mondial 07

Le support d’objectif est équipé d’un système de réglage hélicoïdal et peut recevoir des objectifs amovibles de focales différentes. Dans ce cas un “Cindo – Paris Série 52,5 mm – f =75mm ou F =90mm.

Le Mondial 09    Le Mondial 08a   Le Mondial 08bOmni-Color Bonne Presse et détail du support de disque.

« Pour obtenir sur l’écran mille variétés d’effets lumineux aux couleurs chatoyantes », ce projecteur peut être équipé d’un disque à sections de couleurs différentes placé devant l’objectif. Celui-ci est mis en rotation soit à la main, soit à l’aide d’un moteur synchrone de marque Lip.

____________________________

* Les Films-Stop” sont des bobines de films 35mm sur lesquelles figurent une trentaine de vues fixes au format 18x24mm. ou 24x24mm. Pour projeter ces images il faut s’arrêter sur chaque vue, d’où cette appellation.

 

 

Publié dans Lanternes projection | Pas de Commentaire »

Projecteur de corps opaques DEMARIA-LAPIERRE

Posté par Patrice Guerin le 23 janvier 2022

Opascope DL 7

« La grande diffusion de l’électricité el les récents progrès obtenus dans la fabrication des ampoules électriques à incandescence permettent aujourd’hui de réaliser la projection des corps opaques depuis si longtemps désirée el toujours abandonnée faute de moyens suffisants pour éclairer les objets à projeter. » catalogue général Demaria-Lapierre 1929.

Opascope DL 6  Fascicule III du catalogue Général Demaria-Lapierre 1929.

Très simple d’utilisation et d’une grande commodité d’emploi, cet opascope peut être utilisé aussi bien dans les familles que dans l’enseignement « pour la vulgarisation scientifique par le professeur ayant un auditoire restreint ».

Opascope DL 1       Opascope DL 2

Le corps de l’appareil est construit en tôle recouverte d’un vernis émaillé, noir brillant à l’extérieur, blanc mat à l’intérieur. Il se branche sur une prise électrique quelconque et utilise des ampoules courantes du commerce. Un châssis va et vient équipé de deux portes permet de projeter alternativement une vue opaque comme une carte postale ancienne par exemple. L’opascope permet de projeter par réflexion de cartes postales, de dessins, gravures, photographies. etc, ayant un format maximum de 9 x 14 cm.

Opascope DL 3

L’appareil permet aussi de projeter des corps opaques de faible relief : plantes, insectes, bijoux, médailles, illustrations ou textes de livres, etc. Dans ce cas il se pose à plat sur l’objet et un miroir placé sur l’objectif permet de renvoyer l’image horizontalement vers l’écran.

Opascope DL 5

Pour projeter des vues transparentes de format 8,5 x 10 cm, il convient de retirer le passe vue pour corps opaques et de le remplacer par une lanterne de projection classique sans objectif. Equipée de glissières à l’avant celle-ci s’adapte parfaitement à l’arrière de l’opascope.

Opascope DL 4

 

 

 

Publié dans Corps Opaques, Lanternes projection | Pas de Commentaire »

Rome pont Saint-Ange feu d’artifice basilique Saint-Pierre

Posté par Patrice Guerin le 1 janvier 2022

 

Meilleurs Vœux 2022 !

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo sur YouTube.

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Accessoires et divers, Images projetees, Projections pour Spectacles | Pas de Commentaire »

Les images sur disques VIEW-MASTER

Posté par Patrice Guerin le 19 juillet 2021

View-Master 1 Publicité américaine, View-Master (modèle E) 1956-1960.

Le procédé View-Master a été inventé vers 1938 /1939, par l’américain Wilhelm Gruber associé à la société Sawyer’s Photo Services qui commercialisait des photographies, principalement sous forme de cartes postales. Les premières images et visionneuses ont été officiellement présentées à l’Exposition universelle de New York en 1939 puis à l’exposition Golden Gate de 1940 à San Francisco.

View-Master 2.1 View-Master 2.2Disques View-Master.

L’intérêt de cette visionneuse est de voir « en trois dimensions (relief) des images en couleur prises sur du film Kodachrome ». On l’a bien compris : la vente des visionneuses permet surtout de commercialiser des images photographiques en couleurs, montées sur des disques en carton rigide de 9cm de diamètre. Chaque disque contient 7 paires d’images (format 11,5 x 10 mm) placées symétriquement par rapport à l’axe du disque. 7 encoches situées sur le pourtour permettent de faire tourner le disque image par image. Ce “commerce” d’images repose sur la même démarche que les visionneuses Pathéorama commercialisées par Pathé à partir de 1923.

VOIR : Le Pathéorama et la lanterne Cocorico

View-Master 3.1View-Master 3.2 Catalogue “Stereoscopic Pictures View-Master” © 1947.

Ce catalogue de 1947 répertorie les disques disponibles à l’époque. L’introduction précise : « Plus de deux mille vues individuelles contenues sur les “disques View-Master” sont répertoriées et décrites dans les pages suivantes. Au fur et à mesure de la production de nouveaux disques éducatifs, scientifiques et scènes mondiales (monuments et paysages), ils seront répertoriés et décrits dans les prochains numéros de ce catalogue. » Lorsque Sawyer’s est acheté en 1966 par la société GAF (General Aniline & Film), les nouveaux catalogues voient arriver de nombreuses franchises culturelles, issues notamment des secteurs du cinéma et de la télévision.

View-Master 4.1 View-Master 4.2 View-Master 4.3 Série de 3 disques “Blanche-Neige” avec pochette à gauche et livret à droite, 1955.

En 1951, Sawyer’s achète Tru-Vue, le concurrent direct de View-Master. En plus d’éliminer leur principal rival, la reprise permet à Sawyer’s d’acquérir les droits d’utilisation des vues extraites des films Disney. Cet ajout au catalogue View-Master popularisa ces petites visionneuses et compléta les sujets éducatifs par des images divertissantes.

View-Master 4b  Paire de vues stéréos Blanche-Neige, disque III, vue 18.

Cette vue extraite du disque III Blanche-Neige est intitulée “les nains essayent de la ranimer”. Printed in Belgium, all rights reserved, Sawyer’s Europe S.A. © 1955 by Sawyer’s Inc.

VOIR : Les visionneuses stéréo VIEW-MASTER

 

 

Publié dans Images projetees, Stéréoscopie | Pas de Commentaire »

Les visionneuses stéréo VIEW-MASTER

Posté par Patrice Guerin le 19 juillet 2021

View-Master 5  Publicité française, View-Master (modèle E) 1956-1960 « prononcez Viou-Mastair”.

La visionneuse stéréo View-Master se présente sous forme de jumelles dans lesquelles on insère un disque en carton cranté comportant 7 paires de diapositives, chaque œil visualisant une paire d’images distinctes. Celles-ci peuvent être identiques et forment une image en deux dimensions, ou peuvent présenter la même scène sous un angle légèrement différent afin de former une image en relief.

VOIR : Les images sur disques VIEW-MASTER

View-Master 6 Visionneuse stéréo View-Master, considérée comme le modèle N°1, source commons.Wikimedia.org.

Les premières visionneuses View-Master sont fabriquées en plastique de type « Bakélite » avec des pièces métalliques en acier inoxydable. Un levier métallique avec ressort permet de faire tourner le disque vue par vue. Les lentilles en verre optique sont soigneusement rectifiées et polies. Chaque modèle est testé en usine puis emballé individuellement avant expédition. (Extrait du catalogue de 1947.)

View-Master 7.1View-Master 7.2 Visionneuse stéréo View-Master Standard 1947.

Le stéréoscope View-Master Standard (considéré comme le modèle N°2) est une visionneuse ronde équipée, en bas, de deux charnières permettant d’ouvrir le dos pour changer les disques. NB Le modèle N°1 ne possède qu’une seule charnière.

View-Master 8.1View-Master 8Visionneuse stéréo View-Master De Luxe 1947.

Le stéréoscope View-Master De Luxe est de conception plus moderne. Il ne possède pas de charnière mais une simple fente de chargement située sur le bord supérieur. Le mécanisme robuste, fermé et infaillible « assure des années de fonctionnement parfait ». Un obturateur intégré “occulte” le mouvement de changement d’image.

View-Master 9Autres visionneuses : modèle E et modèle G.

Il existe de très nombreux modèles de visionneuses View-Master aux formes sobres (modèles de base), ou fantaisistes (modèles publicitaires) comme la tête de Mickey. Ils sont fabriqués en plastiques marron, puis en diverses couleurs dont le rouge qui l’identifie parfaitement auprès des utilisateurs.

Pour voir d’autres modèles CLIQUER ICI

View-Master 10Modèle actuel américain.

Le design évoluant avec l’époque les plus récentes visionneuses ont des formes futuristes très sobres.

Cliquer sur l’imageView-Master-11pour voir l’animation.

VOIR : projecteurs VIEW-MASTER (à venir)

 

Publié dans Stéréoscopie | Pas de Commentaire »

Éclairage lanterne magique Système AUBERT

Posté par Patrice Guerin le 14 juillet 2021

Aubert Lamp 1Lampe d’éclairage à huile AUBERT pour lanterne magique, 1854.

Au milieu du XIXe siècle, les seules sources d’éclairage sont la bougie CLIQUER ICI ou la lampe à huile qui n’a cessée d’être améliorée depuis la fin du XVIIIe siècle CLIQUER ICI. Dans le domaine de la projection, hormis quelques tentatives de projection avec l’arc électrique, par Duboscq et Foucault, CLIQUER ICI le seul éclairage pratique est la lampe à huile à modérateur CLIQUER ICI. Il faudra attendre 1870 pour voir apparaître les premières lampes à pétrole conçues pour la projection CLIQUER ICI.

Aubert Lamp 2  Aubert Lamp 3 Brevet AUBERT du 28 octobre 1854.

Le 28 octobre 1854, “Louis AUBERT, fabricant d’instruments de physique à Paris, rue Grenetat n°3” dépose un brevet de quinze ans pour « un système d’éclairage applicable aux lanternes magiques, fantasmagories, polyoramas, etc. dit “Système Aubert” ».

VOIR : Lanterne magique cylindrique Aubert

Aubert Lamp 4 Extrait du brevet AUBERT.

Cet éclairage repose sur la combinaison d’une lampe à niveau constant, grâce à un réservoir placé à l’arrière (Fig.2), et d’un système mobile verticalement et horizontalement. Elle est spécialement étudiée pour les appareils de projection mais peut aussi servir de lampe de bureau.

La mèche cylindrique (Fig.3), à courant d’air centrale repose sur le système inventé par Argand en 1782. Elle permet d’obtenir un éclairage plus efficace que la simple mèche plate et correspond parfaitement aux besoins de la projection.

Le système d’éclairage, composé d’un réservoir, d’un support cylindrique de mèche et d’un miroir réflecteur (Fig.6) est monté sur un support composé d’une tige en métal fendue sur toute sa hauteur et d’un pied (Fig.4) s’adaptant parfaitement aux glissières placées à l’intérieur de la lanterne magique.

Enfin une tige métallique (Fig.5) permet de positionner et de maintenir le verre au dessus de la flamme provenant de la mèche cylindrique.

Aubert Lamp 5 Dessin du “Système Aubert” provenant du brevet (source Trésors de l’INPI). A noter le réservoir différent par rapport au modèle fabriqué (voir début d’article).

 

 

Publié dans Lanternes magiques, Sources lumineuses | Pas de Commentaire »

Lanterne magique cylindrique AUBERT

Posté par Patrice Guerin le 5 juin 2021

Aubert Cylind 01Lanterne cylindrique Aubert

Alors que la Maison Lapierre existe depuis 6 ans, Louis Aubert dépose un brevet pour une lanterne magique cylindrique très innovante à l’époque. Fabriquée en fer blanc, elle est rutilante avec un corps en métal blanc brillant, des galeries inférieure et supérieure finement découpées avec vernis rouge, une base de cheminée cylindrique et conique en cuivre et un chapeau de cheminée pyramidal godronné peint en noir. Ce modèle mesure 39 cm de haut.

Aubert Cylind 02  Plaque d’identification située sous l’objectif

A l’époque il n’existe que le modèle carré et les lanternes aux vernis multicolores ne sont pas encore fabriquées.

VOIR : Lanterne magique carrée en fer blanc - Lanternes magiques jouet

Cette lanterne “breveté” est présentée dans l’additif du brevet n°21204 déposé le 28 octobre 1854 par “Louis Aubert, fabricant d’instruments de physique à Paris, rue Grenetat n°3”.

VOIR : Éclairage lanterne magique Système AUBERT

Aubert Cylind 03  Aubert Cylind 04  Pages du certificat d’addition du 16 janvier 1855. Source INPI.

Certificat d’addition du 16 janvier 1855 : « les perfectionnements que je viens d’annexer à mon brevet principal comportent les caractères distinctifs suivants :

L’application à l’appareil d’un système de ventilation pour favoriser la bonne combustion de la lampe.

Aubert Cylind 05Vue arrière de la lanterne cylindrique Aubert

La forme cylindrique du corps de la boite de manière à supprimer toute espèce d’angle ou de recoin à l’intérieur de l’enveloppe, à éviter aussi tout séjour d’évaporation dans les angles supprimés et favoriser l’évaporation.

Aubert Cylind 06b  Vue intérieur de la lanterne cylindrique Aubert

Le nivellement du fond sur lequel sont placées les rainures directrices de la lampe à la hauteur même de la porte à charnière pour en faciliter l’introduction et la sortie.

Aubert Cylind 07  Vue du décor latéral de la lanterne cylindrique Aubert

Le perlage ornementé de la lanterne formant un dessin de l’effet le plus gracieux… qui se distingue de l’ornementation assez grossière des lanternes ordinaires (carrées).

Aubert Cylind 08Vue du passage de vue avec plaque de verre de 7,8 cm de haut

La suppression de l’embase carrée qui existe d’ordinaire à l’extérieur de l’enveloppe et d’où part le tube objectif et la disposition à l’intérieur du corps d’un canal transversal pour le placement et le déplacement des images.

Aubert Cylind 09Vue du dessous

Une galerie à jour forme son couronnement inférieur et permet à l’air extérieur de pénétrer dans l’intérieur du corps par des ouvertures ménagées sur le fond du dit corps.

 

 

 

Publié dans Lanternes magiques | Pas de Commentaire »

Le livre : Projections MOLTENI 2, Vues et Conférences

Posté par Patrice Guerin le 11 avril 2021

0 livre 2 video

Cliquer sur ce lien pour voir la video presentation

Ce beau livre est consacré aux “Vues et Conférences” de la Maison MOLTENI puis RADIGUET & MASSIOT. On y trouve un panorama très complet des vues de projection fabriquées de la fin du XVIIIe siècle jusqu’au début du XXesiècle. Il couvre les sujets suivants.

1 Livre 2 Enseignement Premier Chapitre

Les Précurseurs dont l’abbé Moigno, L’Enseignement Public, Emile Raynaud, le théâtre Robin et la Royal Polytechnic Institution.

2 Livre 2 bandes  2 Livre 2 sliping slideDeuxième chapitre

Les Tableaux de Projection, bandes peintes sur verre, tableaux fixes et animés, tableaux instructifs, etc.

3 Livre 2 Traitement  Troisième chapitre

Les vues Photographiques, leur origine et les procédés pour faire des positifs de projection.

4 Livre 2 trichromieQuatrième chapitre

Les conférences avec Camille Flammarion, la Société de Géographie, la Société française de Photographie, le Photo Club de Paris, Gaston Tissandier, Ferdinand De Lesseps, etc.

5 Livre 2 Chromo  Cinquième chapitre

L’Etat des Lieux à la fin du XIXe siècle, communication de Trutat, les vues stéréoscopiques, chromolithographiques et microscopiques, etc.

6 Livre 2 Flammarion  L’Astronomie Populaire avec Camille Flammarion

VOIR : Collection de vues MOLTENI et Camille FLAMMARION

On découvre qu’Alfred Molteni a effectué de nombreuses projections expérimentales très réussies dans les domaines suivants : Projections Stéréoscopiques et Panoramiques, Projections Animées avec Marey et les Frères Lumière, Projections en couleurs et en relief, etc.

7 Livre 2 V°  7 Livre 2 couv  BdC Molteni T2

Pour commander CLIQUER ICI

 

 

Publié dans Livres et Catalogues | Pas de Commentaire »

12345...31
 

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus